LE TAROT EST SON OUTIL D'EXPLORATION, DE PARTAGE ET DE TRANSMISSION. FEMME LIBRE, WILD PUSSY, CRÉATRICE... KARLOTA ALEVOSIA A GRANDI DANS LA CULTURE POPULAIRE, AVEC L'ENVIE DE DÉVELOPPER SES SENS ET SES PERCEPTIONS. UNE MEUF CONTEMPORAINE DE LA GÉNÉRATION DES PORTEURS D'INITIATIVES, QUI TRANSPORTENT LES RÊVES DANS NOTRE RÉALITÉ.

 

Karlota est espagnole, elle arrive en France à l’âge de dix ans et doit s’adapter à une nouvelle culture et à la vie parisienne. C’est de ces deux cultures et de ces deux façons de vivre qu’elle nourrit sa soif d’apprendre. Entre études et voyages, une nouvelle vie se dessine pour elle, le jour où elle décide de s’installer à Marseille. Ville solaire, solidaire et ville du tarot… Elle y puise de nouvelles inspirations, et tout un tas de projets créatifs et spirituels y prennent vie.

Elle nous raconte…

 

 

" À un moment de ma vie, il y a eu des changements radicaux dans tous les sens et en très peu de temps. Ce qui m'a forcée à me remettre en question sur qui j'étais, mon mode de vie et ce que j'avais vraiment envie de faire. Je n'avais plus aucun repère. Du coup, j'ai fait un grand voyage où j’ai été de Montréal jusqu'en Colombie. Quand je suis rentrée, j'ai décidé que je ne voulais plus être à la recherche de la reconnaissance à travers les voies que l'on mettait devant moi, comme faire des études, faire un stage et chercher un taf. J'avais besoin d'explorer différemment. C'est là que j'ai commencé à tirer les cartes de façon professionnelle. "



 

Comment le tarot est-il rentré dans ta vie?

 

Le tarot est un truc de famille, c'est ma tante qui m'a appris à tirer les cartes. Elle m'a offert un jeu de tarot quand j'avais 11 ans, parce qu'elle voyait que je m'intéressais à la mythologie et à l'ésotérisme. Après, je me suis mise à tirer les cartes en soirée à des potes, mais je ne prenais pas ça au sérieux. Et puis, il y a deux ans quand je me suis retrouvée dans une situation très très raide, j'ai commencé à tirer les cartes dans la rue. J'ai carrément posé un panneau dans la rue : tirage de tarot de Marseille à prix libre. Ça m'a permis d'avoir un peu de sous, dans une période où j'étais vraiment en galère. Je me suis rendu compte que l'approche que j'avais marchait vraiment bien. Ça rendait les gens curieux, et le tarot devenait plus accessible. Du coup, je me suis dit que j'allais faire ça plus souvent, mais dans des cadres un peu différents de l'habituel. J'ai voulu sortir le tarot de tout ce côté très mystique qui l’entoure. C’est à ce moment-là que j'ai commencé à organiser des soirées à prix libre autour du tarot dans des bars. Soit toute seule avec " Tarot de comptoir ", soit avec les collectifs  dont je fais partie :

" Pose ton sheitan ", " Wild Pussy " et " Asile 404 ".



 

C'est quoi le tarot?

 

POUR MOI LE TAROT, C'EST AVANT TOUT UN ATLAS DE L'INCONSCIENT. C'EST UNE CARTE QUI TE MÈNE AU PLUS PROFOND DE TOI-MÊME. 

 

C'est pour ça qu'il faut quand même l'étudier et avoir une très grande empathie, en même temps qu’un très grand sens de l'autodérision pour savoir s'en servir. Pour moi, ce sont des archétypes, des symboles qui représentent le chemin de vie, le chemin de l'inconscient personnel, humain, universel. C'est un outil de développement personnel tout simplement. Je n'utilise que le tarot de Marseille et je ne l'utilise pas comme un art divinatoire.

Comment est-ce que tu procèdes?

 

Je suis dans une approche didactique. Quand je tire les cartes à quelqu'un, je lui explique toujours ce que les cartes veulent dire, avant de lui expliquer ce que cela peut vouloir dire pour elle. C'est important d'expliquer les symboles, parce qu’il y a un côté occulte dans le tarot dont les gens ont souvent une mauvaise interprétation. Le tarot est l’un des outils les plus accessibles en science occulte. Il a traversé le temps et les âges avec la culture populaire.

 

Pour moi c'est important d'expliquer chaque symbole quand je tire les cartes, pour que la personne puisse se les approprier. Les archétypes, les images qu'il y a dans le tarot, font toujours résonance à quelque chose que l'on connaît ou que l'on va connaitre dans notre vie. Ce sont des choses dont tout le monde peut se sentir proche.

 

Je ne suis pas dans la divination (prédiction de l’avenir), parce que je pense que c'est beaucoup plus intéressant d'être dans une approche psychologique et archétypale. De cette manière on est sur quelque chose de plus profond et de l’ordre du développement personnel. Une lecture archétypale du tarot, c'est une lecture à partir des symboles et des figures, avec une approche jungienne, de Carl Gustav Jung. Cette école de psychologie n'est pas très connue en France, en France on est très freudien. Carl Gustav Jung, dans son bouquin “ La psychologie de l'inconscient ”, explore beaucoup plus le pouvoir des représentations de l'imaginaire dans les manifestations de la vie réelle. C'est un type d'école de psychologie qui est moins axé sur la sexualité et sur les parents, comme peut l'être celle de Freud.

 

 

Ta vision des sciences occultes?

 

C'est une approche du pouvoir humain, des structures et de l'intention humaine, qui est marginale de tout ce qui à pu être reconnu par les sciences dures au cours du temps. Les sciences occultes, c’est l'alchimie, la magie, le chamanisme latino-américain, le vaudou...

 

Les sciences occultes en général sont des systèmes magiques. Les systèmes magiques sont des façons d'atteindre l'illumination à travers une certaine manufacture ou tout du moins à travers le rituel. Il y a de la spiritualité dans les sciences occultes parce qu'il s'agit quand même de se connaître soi-même, de se rencontrer soi-même et de voir l'étendue de la capacité des sens humains. L'objet principal des sciences occultes, c'est l'homme. C'est l'élévation de l'Homme dans la matière. Ce sont les sciences de l'invisible.

 

Tout ce qui à été écrit dans les sciences occultes a été une tentative d'approche sur tout ce que l'on ne peut pas voir en spiritualité. Ce sont des chemins pour accéder à cette sagesse et se la réapproprier.
 

Ça t'apporte quoi le tarot?

 

Le tarot a été mon porte-bonheur. Il m'a aidée à sortir de ma galère. Il m'a permis de me révéler moi-même.

 

C'EST EN TIRANT LES CARTES AUX AUTRES QUE JE ME SUIS RENCONTRÉE. QUAND ON TIRE LE TAROT À QUELQU'UN, ON PARLE DE CETTE PERSONNE, MAIS AU FINAL ELLE N'EST QU'UN REFLET DE SOI. 

 

Je me suis rendu compte que l’on était tous pareils. On a tous des peurs et les mêmes désirs à un moment donné. Et le fait de devoir développer une certaine empathie et un certain langage quand je tire les cartes m'a aidée à devenir plus sereine.

Petite parenthèse sur l’histoire du tarot :

 

L'un des premiers jeux qu'il y ait eu en zone méditerranée occidentale venait d'Egypte, ça a probablement dû être importé de Chine. Le tarot tel que nous le connaissons est le tarot de Viscontti. Il est apparu en Italie au 13e siècle. Le tarot est un outil des sciences occultes, qui a été caché sous la forme d'un jeu de cartes pour que cela puisse être utilisé librement de génération en génération. Dans le tarot, il y a une forte influence de la Kabbale (c'est un livre du mysticisme juif, la kabbale étudie l'arbre de la vie à travers les lettres et les symboles de l'alphabet juif. C'est l'étude du cheminement de l'être humain vers Dieu, de l'accomplissement personnel...), il y a aussi des influences judéo-chrétiennes et des influences païennes. C'est un brassage.

 

Les livres que je recommande :

 

À propos du tarot

Oswald Wirth - Tarot, des imagiers du moyen âge

Alexandro Jodorowsky - La voie du tarot

 

Sur les sciences occultes

Aleister Crowley - Magick

 



 

Tu peux nous parler des projets dans lesquels tu oeuvres?

Pose ton sheitan

C'est d'abord quatre potes, une tarologue, un masseur, une perceuse, et un tatoueur. À la base on discutait chacun de notre taf et on s'est dit que l'on pourrait faire des soirées avec un DJ, en posant nos stands dans les bars dans lesquels on traîne. Le nom c'est juste un délire... On s'est dit bon, on va calmer le diable des gens, on va les faire beaux, on va leur ouvrir l'esprit et les masser pour leur faire vivre une nouvelle expérience. On a voulu sortir nos quatre activités des milieux dans lesquels on les relègue. Pour que les gens découvrent notre travail autrement, en le rendant accessible dans des soirées drôles où l’on peut danser, s'amuser... Et “Pose ton sheitan” est né!


 

Wild Pussy (La chatte sauvage) ”

Ça aussi c'est une grande histoire d'amitié. Ça a commencé il y a très longtemps, c’était juste un délire entre copines. À la base on était quatre meufs en mode pussy power. On s'est rencontrées à la fac.. On se tapait des barres, on faisait du skate ensemble et on graffait un peu. Puis on s'est toutes un peu éparpillées et je me suis retrouvée à Marseille avec certaines de ses filles-là. J'en ai rencontré d'autres avec qui on à créé des liens très forts d'amitié, voire même de sororité en fait. L'année dernière, on a perdu l'une de nos copines, elle était artiste illustratrice et elle commençait une formation en tatouage. Elle n'a pas vraiment eu l'occasion de concrétiser son travail et comme beaucoup de femmes, elle avait moins confiance en elle et en son art, que la plupart des mecs

 

Du coup, on s’est dit qu'on allait créer un collectif où on donnerait l'occasion aux femmes de s'exprimer. Mais pas uniquement... Ce n'est pas un collectif non mixte, il y a aussi des mecs. C'est une démarche féministe, mais ce n'est pas militant. Pas parce que l'on n’est pas militantes, mais parce que l’on veut que ce soit une porte ouverte aux initiatives pour mettre en avant l'art féminin sous toutes ses formes. On est complètement pluridisciplinaires, il y a des photographes, des graphistes, des peintres, des modèles, des militantes pro-palestiniennes, des éducateurs spécialisés... On est à peu près vingt. On fait aussi des soirées pluridisciplinaires, le but est de faire découvrir des artistes et n'importe qui peut y participer.

 

J'ai été super surprise, parce que comme avec “ Pose ton sheitan ” ça a commencé d’un délire entre pote et ça a marché.

 

C'EST OUF À QUEL POINT PARFOIS IL FAUT JUSTE METTRE UN PEU DE CULOT, MISER SUR LES CHOSES QUE T'AIMES POUR QUE ÇA FONCTIONNE! 


L'asile 404

C'est une association culturelle et un lieu dédié à l'expérimentation artistique à Marseille, qui a 5 ans maintenant. Il y a des concerts, des expositions, des ateliers, c'est aussi un lieu de création très axé sur les cultures alternatives, mais on est quand même ouverts à tout. C'est un peu une porte vers une autre dimension en plein coeur de Marseille, parce qu'il n'y a plus de lieu comme ça en centre-ville, aussi brut et aussi différent.

Ta philosophie de vie?

 

Ma philosophie de vie est complètement basée sur un courant ésotérique et magique qui s'appelle la Magie du chaos, et dont le premier précepte est :

" RIEN N'EST RÉEL, TOUT EST POSSIBLE "

 

Ça veut dire que la seule frontière que l'on doit avoir c'est l'imagination. Je pense que tout le monde est capable d'infini et qu'à partir du moment où l'on réalise ça et que l'on fait les choses avec empathie et avec une hargne de réussite, on devient la personne que l'on veut devenir.

 

Cette phrase, tirée de "Le Livre de la Loi" de Aleister Crowley, fait aussi partie de ma philosophie de vie : " L'amour est la seule loi, l'amour sous la volonté ".

 

J'ai longtemps cherché la reconnaissance dans plein de milieux différents et maintenant j'ai envie de créer mon propre travail, de créer mon propre amour et de créer ma propre reconnaissance.

 

Une personne qui t’inspire?

 

Les personnes qui m'ont le plus inspirée et pour qui je fais la plupart de mes projets sont mes amies. L'amitié est la forme la plus puissante de magie, un lien d'amour que l'on choisit et qui ne nous est pas imposé. Libre et sauvage, donc pur.

 


 

C’est quoi la femme et l’homme du futur pour toi?

 

Les femmes et les hommes du futur, pour moi ce sont ceux qui créent des initiatives pour lier les autres entre eux.

Retrouve l'actualité de Karlota Alevosia :

Site avec toutes les infos

 

IG @karlota_alevosia

IG @we.wild_pussies

IG @pose_ton_sheitan

http://asile404.org/

Karlota a organisé la semaine de la magie à Marseille. D'autres événements sont à venir, pour plus d'infos c'est par ici : Semaine des Magies

KK

Crédit photos :

sadievonparis.format.com

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône